Applications diverses

Spécialistes de la dose homéopathique, nous gérons les ressources naturelles au mieux de ce qui se fait aujourd’hui.

Adoucisseurs

Vous voulez prévenir les méfaits du tartre ? Faire des économies d’énergie et de produits nettoyants ? Résoudre les problèmes cutanés de vos enfants et des personnes du troisième âge qui vous entourent ? Selon les régions, l’eau peut être plus ou moins chargée en calcium et en magnésium. Une eau trop chargée en calcium entraîne une formation de tartre et assèche la peau des personnes qui y sont sensibles.

Nous adoucissons vos eaux de manière simple et efficiente en leur apportant une solution saturée en sels. Ainsi, nous réduisons ce que l’on appelle communément la dureté de l’eau à une valeur de 0 de TH (indicateur de la minéralisation de l’eau). Sachez qu’en plus de réduire les problèmes de peau et de prévenir l’entartrage, une eau adoucie développe considérablement les caractères olfactifs. L’eau qui se trouve dans le thé que l’on boit devrait être adoucie afin qu’aucun dépôt ne subsiste ou ne soit dissous.

Fidèle à Lavoisier, Clensol considère l’adoucissement comme une permutation : rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

Eaux potables

Une eau de bonne qualité est indispensable au développement humain et économique. La consommation d’une eau sans dangers sanitaires est un besoin vital pour chacun de nous. Méfiez-vous des apparences, une eau claire et transparente peut cacher une multitude de micro-organismes nocifs pour votre santé et celle de votre entourage.

C’est la raison pour laquelle Clensol s’engage à combattre la pollution chimique, les parasites et les algues en vous apportant une eau propre et comestible. Par un processus de filtration, de désinfection et enfin de chloration, nous assainissons votre eau en respectant les normes de potabilisation. Nous rendons potables aussi bien les eaux collectives que les eaux de sources privées.

Très souvent, l’eau que vous buvez, nous sommes derrière.

Osmose

Tous les organismes vivants sont compartimentés par des membranes biologiques.  Ces cloisons sont perméables à l’eau qui est la molécule la plus présente tant en nombre qu’en poids. Ainsi, de la même façon que lorsqu’on oublie d’arroser une plante celle-ci dépérit, le fonctionnement de chaque cellule nécessite que son contenu en eau et en sels soit maintenu autour d’une valeur stable. L’osmose est le passage de molécules à travers une membrane semi-perméable, pour séparer deux solutions de compositions différentes.

Grâce à une membrane filtre semi-perméable, nous réduisons l’ensemble des sels minéraux contenus dans les eaux industrielles. Par un système de filtrage très fin, nous purifions l’eau des sels qu’elle contient.

L’osmose est un principe applicable aux eaux de laboratoires (usine de verre, traitement des verres), aux machines de lavage (lave-vaisselle) ainsi qu’aux appareils techniques de climatisation.

Homogénéisation

Les eaux industrialisées peuvent être chargées en hydrocarbures, solvants, détergents et autres produits pathologiques de toute sorte. En vue de purifier une eau, il s’agit de la rendre homogène en isolant les bactéries et en détruisant les germes contaminants.

Grâce à l’utilisation de substances chimiques acides ou basiques, Clensol assure la dissolution ou la liquéfaction des particules pathogènes.

Traitement des eaux résiduaires

Premier enjeu de santé publique, les eaux résiduaires constituent toutes les eaux chargées de différents composants polluants. Clensol supprime en premier lieu les matières en suspension à l’origine du trouble des eaux usées. Puis, nous traitons biologiquement ces eaux avant de réduire leur nombre de bactéries et d’agents pathogènes.

Neutralisation

De nombreux rejets industriels contiennent des matières alcalines ou acides qui nécessitent un processus de neutralisation avant leur évacuation dans les eaux d’égouts ou dans les eaux de source. Soucieux de l’environnement, Clensol se charge de purifier vos eaux résiduaires.

Pour ce faire, plusieurs procédés sont employés tels l’utilisation du pouvoir tampon du milieu récepteur, le mélange des eaux de rejet alcalines avec les eaux acides ou la filtration avec matériau neutralisant.

Stations d'épuration

Le traitement des eaux chargées de polluants est le premier enjeu de santé publique dans le monde. Chaque jour, des milliers de personnes meurent à cause de la consommation d’une eau impropre. Clensol fait de l’assainissement de l’eau l’une de ses priorités. 

On qualifie d’eau usée, une eau comprenant différents éléments pathogènes provenant aussi bien de la population (eaux de lavage) que des activités industrielles. Dans sa phase de prétraitement, la purification consiste à ôter les déchets insolubles, comme les branches ou les plastiques, en les retenant entre les mailles d’une grille. Vient ensuite une étape de décantation des sables mélangés aux eaux puis l’élimination des huiles. Le prétraitement consiste à purifier l’eau en traitant les éléments polluants des plus gros aux plus petits.

Lors du traitement primaire, la majeure partie des matières en suspension, celles qui sont à l’origine du trouble des eaux usées, sont décantées. Cette phase élimine environ 60% des matières en suspension, laissant derrière elle des boues primaires.

Dans un deuxième temps, le traitement s’effectue par voie biologique. Les boues connaissent une fluctuation et une coagulation visant à éliminer les sucres, les graisses ainsi que les protéines. Un traitement par voie physico-chimique peut s’avérer nécessaire, c’est la phase de nitrification. Le principe de celle-ci repose sur une oxydation de l’ammoniaque en nitrite, puis en nitrate.

Enfin, le traitement tertiaire supprime les bactéries et les derniers germes pathogènes. Facultative, cette étape est effectuée par ozonation, par manipulation des particules polluantes par rayons UV ou par une filtration sur sable.

C’est ainsi que les eaux sont purgées de la saleté et deviennent propres à la consommation quotidienne de la population.

Références et technique