News

Le défi ambitieux de la pose des filtres géants

La pose de filtres géants, c’est un peu comme un bras de fer avec Barracuda, on n’est jamais trop sûr de ne pas y laisser un bras.

3,5 tonnes par tête, pour un diamètre de 3,3 m. En d’autres termes, le poids d’un orque adulte pour la longueur moyenne d’un tigre de Sibérie.

Nous sommes le 18 décembre 2016, à Moudon, l’ordre du jour a été fixé : nous devons poser deux filtres à sable taille mastodonte dans une excavation remarquablement exigüe. En premier lieu, nous accrochons les moufles, ou crochets, de la grue aux anses d’un filtre, puis nous enfilons les nôtres de moufles, puisque la température avoisine 2º.

Le câble relié au treuil de la grue soulève le filtre tout en douceur. Malgré une météo propice à une telle opération, les vents et la pesanteur compliquent considérablement la tâche. Le filtre tangue, le filtre danse, les gouttes de sueur perlent sur nos fronts, au moindre faux mouvement c’est la collision assurée contre un mur de l’excavation.

Nous sommes quatre à avoir tiré les pailles les plus courtes, quatre à attendre au fond de la fosse, anxieux à l’idée de voir le câble se rompre et notre journée se terminer en porridge. À l’aide de trois cordes solidement attachées aux pieds du filtre, nous aiguillons le jumbo vers un atterrissage pianissimo.

Le filtre se pose dans l’excavation, ses pieds s’appuient sur trois blocs de support. Nous pouvons souffler, les baigneurs feront trempette sans se soucier de la complexité du processus nécessaire à l’obtention d’une eau claire et limpide.

Après avoir sué une deuxième fois, l'opération est enfin terminée, à nous l'apéro de remerciement.

Une journée avec un technicien

On les voit régulièrement, plus souvent en été qu’en hiver, sans bien saisir l’étendue de leur savoir ni mesurer l’habileté de leur pratique : les techniciens !

Vous, clients, vous demandez peut-être ce que font les techniciens dans le local technique de votre piscine ? Vous, internautes, aimeriez devenir un jour technicien ? Sachez que la tâche est loin d’être facile.

Voici, en détail, la journée type d’un ingénieur de l’eau.

06h45 (tapantes !) :Réunion dans les locaux Clensol de l’intégralité du personnel. Entre cafés et croissants, les techniciens se départagent les nombreuses tâches de la journée. Il s’agit pour eux de se répartir équitablement les abonnements d’entretien, soit les expertises sur les installations du traitement de l’eau. Chaque technicien, s’il passe toute la journée sur la route, devra effectuer entre 4 et 7 abonnements.

07h15 – 07h30 : Remue-ménage dans l’Atelier, sorte d’énorme local technique ayant tout l’air de la caverne d’un Ali Baba piscinier.  Gestation des produits chimiques (les cuves sont remplies d’acide chlorhydrique et de javel, gare à l’odeur !), préparation des produits à livrer, chargement des camionnettes…

07h45 : Départ, les camionnettes Clensol démarrent. Les techniciens roulent en direction de leur premier abonnement. Entre la neige de l’hiver et les pleines journées ardentes de l’été, le technicien se doit d’apprendre très tôt à garder le sourire (si possible en toute occasion).

08h00 – 09h00 : Le technicien arrive chez le client. Une poignée de main et un sourire (même si celui-ci est crispé par un froid polaire) sont de mise.  Direction le local technique pour le premier abonnement : réglage des pompes doseuses, des pompes de circulation, des clapets, des électrovannes ; dosages des produits ; contrôle du pH ; révision des filtres… Le technicien prend une heure pour réviser les installations. S’il termine avant, il en profite pour refaire un examen de tel ou tel détail technique. Finalement, à l’aide d’un PDA, genre d’agenda électronique, le technicien rempli sa fiche d’abonnement. Cette-dernière est un relevé exhaustif des différents points réalisés durant l’expertise.

09h00 – 10h30 : Second abonnement après quoi le technicien a droit à une pause de 15 minutes pour le café et les viennoiseries. Habitué à circuler dans la région lémanique, il connait par conséquent les bonnes adresses. Mais en cas de problème lors du précédent abonnement (nécessité d’un examen approfondi, retard sur la route), c’est la pause café qui y passera !

10h30 – 12h00 :Appel d’urgence ! Le bassin d’un hôtel a rencontré un problème, ils ont besoin d’un dépannage immédiat. Chambardement dans le planning des techniciens ! Ce sera souvent celui qui se trouve le plus près du lieu dit qui s’y rendra pour dépanner. Il ajoute une expertise à sa liste de choses à faire et se répète à lui-même, une fois encore, de garder le sourire.

12h00 – 13h00 :Enfin le dîner, les expertises ça creuse ! La bonne entente qui règne au sein de la boîte fait que les techniciens, dans la mesure où ils le peuvent, se retrouvent pour déjeuner. Parfois un petit restaurant, parfois un sandwich, cela dépend surtout du temps dont bénéficient les techniciens considérant leur travail de la journée.

13h00 – 17h00 :Suite des abonnements. Le technicien confronte alors les problèmes de circulation. Il lui arrivera aussi d’effectuer des contrôles de chantier ou d’autres tâches comme par exemple changer l’eau d’un bain froid ou tester l’efficacité d’un sauna. Aux alentours de 16h30, le technicien migre vers les locaux Clensol. S’il en a le temps, il pourra encore travailler à l’Atelier (les pompes ne vont pas se réviser toutes seules).

Après une laborieuse journée, c’est à 17h00 que devrait normalement se terminer le travail du technicien mais…

18h00 :Et oui, le technicien n’est pas un fonctionnaire. Avec sa joie habituelle, il lui arrivera donc de faire des heures supplémentaires pour la simple satisfaction du client.

Ainsi s’achève la journée type du technicien. L’important c’est de garder le sourire !

L'art du tableau électrique

Le tableau électrique, aussi connu sous le nom de tableau de commande, a pour but la gestion de l’électricité et des régulations des installations du traitement de l’eau. C’est une armoire en acier, placée dans le local technique, contenant tout l’équipement électrique nécessaire à la commande des différentes fonctions telles que la mesure du chlore, l’indicateur de panne, le chauffage et le lavage des filtres.

Les plus gros tableaux électriques peuvent mesurer jusqu’à 1m20X1m20. Le réglage des produits se situe sur la fenêtre de droite tandis que celle de gauche est destinée au contrôle des moteurs (chauffage, éclairage…).

Clensol compte un seul électricien responsable de la construction des tableaux. Premièrement, une caisse en acier est réceptionnée par l’électricien qui y perce des trous afin d’y poser les interrupteurs et d’y faire passer les fils. L’électricien prépare ensuite la plaque de fond réservée aux appareils de chauffage et d’éclairage. Puis intervient l’installation du câblage et de protection, cette-dernière sert à ce qu’on ne s’électrocute pas lorsqu’on touche un câble. Cette étape est un véritable travail de maître suscitant une grande concentration. Aux yeux du novice, cela s’apparente à un casse-tête dans un méli-mélo de fils électriques et de disjoncteurs.

Finalement, l’électricien installe le logo Clensol et assure les dernières finitions (rangement, attache des câbles). Une fois que le tableau électrique est installé dans le local technique du client, il contrôle les pompes, les filtres et les commandes électriques de la piscine.

Le temps que consacre notre électricien pour construire un tableau de taille normale (piscine privée) avoisine les 35h-40h. Il consacre près de 80h pour les plus gros tableaux (centres thermaux, piscines publiques…). L’électricien construit environs 20 tableaux par années.

Le tour du monde des plus belles piscines d’hôtel

Chers Clients, chers internautes

 

Aujourd’hui nous vous emmenons faire un tour du monde des plus majestueuses et insolites piscines hôtelières du monde.

Du simple caprice esthétique à l’œuvre d’art aquatique, jetez donc un coup d’œil à notre galerie de piscines toutes plus rocambolesques les unes que les autres.

Un deuxième tour du monde, ça fait rêver !

Amis internautes, il n’est pas trop tard pour réserver vos vacances. Et si vous êtes amateurs de piscines (ce qui me parait fort probable puisque vous avez choisi de parcourir les pages de notre site et que, avouons-le, en nous dort toujours un aficionado de piscines), voyez plutôt !

Un deuxième tour du monde des plus belles et insolites piscines d’hôtels. Départ pour le Golden Nugget à Las Vegas où les baigneurs peuvent profiter de la présence d’animaux marins nageant dans un aquarium situé au centre de la piscine. Passages au Holiday Inn de Shanghai et au Hilton d’Auckland où le crawl se termine sur une corniche surplombant les deux villes. Sans oublier les Khao Lak Resort de Thaïlande et Four Seasons de Bora-Bora où les piscines donnent directement sur la mer.

Savourez ces photos, peut-être vous donneront-elles quelques idées.